Articles / 17/05/11 - Trois Mallégol dans le peloton du TAM

17/05/11 - Trois Mallégol dans le peloton du TAM
17/05/11 - Trois Mallégol dans le peloton du TAM le 17 mai 2011
Article Bretagnevelo.com du 17/05/2011

Chez les Mallégol, Florent est incontestablement le cycliste le plus connu. Mais attention, dans la roue de lespoir du Bic 2000, son frère, Simon, et son père, Didier, revendiquent également une petite place sur le devant de la scène. Simon, juniors première année, a gagné 3 courses lan passé en cadets. Didier, classé PassCyclisme, vient de remporter la course de Kerstrado et de terminer 3e à Treffiagat avec les 3e catégorie.


« Chez nous, le sport a toujours été présent, annonce Didier Mallégol. Avec Nathalie, mon épouse, nous avons passé notre jeunesse sur des planches à voile et on fait toujours beaucoup de randos ensemble. Avec Florent, jai fait aussi du catamaran de sport. Après, on sest mis tous les deux au VTT avant quil se mette à la route. Simon a quatre ans de moins mais, il a suivi sensiblement le même parcours. »
Cest dailleurs pour accompagner Simon dans les pelotons que Didier a pris une licence cette saison au CC Ergué-Gabéric À 46 ans ! « Javais fait deux courses il y a deux ans mais, javais chuté à lentraînement et je navais pas insisté. En plus, Simon était encore cadets et le dimanche, ce nétait pas facile à gérer. » Justement, en cadets, Simon sest imposé lan dernier à Plouzané, à Moëlan et à Plouhinec. Ses débuts en juniors sont pour linstant assez discrets, mais le moral est intact à lapproche de son premier objectif. « Jespère être bien, à domicile, le 12 juin pour le Trophée Sébaco »

Une heure dans la vue, à Jalabert

Chez les Mallégol, cest surtout en été que lon séclate dans son sport. Quand les vacances arrivent. Licence de biologie en poche, Florent est attendu au plus haut niveau. Simon est espéré sur les podiums et Didier se prépare à relever de nouveaux défis. « Fin août, je disputerai le raid des Pyrennées, une course à pied de 160 km, avec 10 000 m de dénivelé » Ce nest ni un coup de folie, ni un coup dessai. En 2008, le Gabéricois a remporté en Vendée le raid des Chaussées (120 km) et, lan dernier, il a croisé le fer avec un certain Jalabert sur les pentes du Pic du Midi. « On était ensemble au ravito. Mais je lui ai mis une heure dans la vue ! »
Pour travailler lendurance, Didier multiplie les longues sorties en vélo. Souvent avec ses fils. « À Kernével, sur le trophée Aven-Moros, cétait la première fois que lon courait tous les trois ensemble. Il ny a pas eu photo, Florent sest montré le meilleur. Avec les premières caté, ça ne rigole pas. » A léchelon inférieur, en revanche, Didier Mallégol joue désormais la gagne tous les dimanches. « Nexagérons rien. Jai gagné à Quimperlé et jai fait troisième à Treffiagat sur des circuits plutôt roulants. A Quimperlé, jai attaqué au km et jai failli me faire avoir en levant les bras bien avant la ligne. Nathalie ma passé un savon » Eh oui, mine de rien, Madame Mallégol suit de près la progression de ses champions.

Guy Jourdren

Articles à ne pas rater !

Rejoignez-nous sur Facebook !